RLA326_DOSS_ANGLETERRE_BATIMENTGARRETTJP

Les intérêts agricoles

La méthanisation, un véritable atout pour l’agriculture

 

Au-delà de la production d’une énergie propre, ce procédé vertueux permet de :

Valoriser les effluents d’élevage
Grace à leur potentiel méthanogène, ces déchets d’élevage ont la possibilité d’être valorisés.

Produire un « super fertilisant » : le digestat
Naturel, riche et facilement assimilable, il permet une importante économie d’engrais chimique. Quasiment désodorisé, son utilisation génère beaucoup moins de nuisances olfactives que les effluents actuellement épandus.

Stériliser des adventices (mauvaises herbes)
Le procédé de méthanisation permet d’éviter le réensemencement des mauvaises herbes lors des épandages et induit donc une diminution du recours aux herbicides.

Créer un débouché durable pour les CIVE* d’été
L’augmentation de la culture des CIVE* permettra de faire évoluer nos exploitations vers des pratiques agronomiques rentables et écologiquement vertueuses. A titre d’exemple, la modification de l’assolement, qui consiste à produire l’hiver des méteils protéagineux à vocation alimentaires (fourrages très équilibrés en énergie et en protéines), suivi l’été d’une interculture type sorgho, concourt à limiter la dépendance de nos élevages aux importations de soja. Ce nouvel assolement est aussi beaucoup moins consommateur d’eau et de produits phytosanitaires.

Sécuriser le revenu agricole de nos exploitations
et contribuer ainsi à éviter la course à l’agrandissement ou à l’industrialisation.

*CIVE : Culture intermédiaire à vocation énergétique